La détermination avec laquelle les pouvoirs publics agissent depuis plusieurs années en vue de réduire le coût du travail en France, répond clairement à une demande de l’UPA (Union professionnelle Artisanale).

En supprimant les cotisations sociales patronales des salariés des entreprises d’au plus 20 salariés employés au SMIC, le gouvernement répond à la nécessité de poursuivre et d’approfondir la politique de réduction des charges qui pèsent sur le travail.

Néanmoins la mesure de suppression des charges au niveau du SMIC aura peu d’impact sur les entreprises artisanales sachant que la grande majorité des branches professionnelles de l’artisanat a revalorisé les grilles des salaires ces dernières années et qu’en conséquence les artisans rémunèrent leurs salariés à un niveau supérieur au SMIC.