Financer votre activité artisanale

jeudi 15 janvier 2015

Comme pour tous projets le démarrage d’une activité artisanale nécessite une évaluation précise de vos besoins financiers. C’est cette évaluation qui vous permettra d’établir votre plan de financement. Il vous faut donc minutieusement déterminer vos besoins d’investissements (locaux, terrain, matériel, outillage, véhicule, licences ...), vos frais de démarrage (inscription au registre, frais d’actes, de conseil, supports de communication ...) et pour finir, vos besoins de fonds de roulement qui vous permettra de financer votre démarrage en attendant le règlement de vos premiers chantiers.Suite à la mise à plat de vos besoins financiers, il vous faudra évaluer vos ressources : apport personnel, apport de vos potentiels associés et partenaires, crédit bancaire. Il est vraiment important dans cette mise à plat de vos ressources de ne pas intégrer les aides et subventions qui restent incertaines.

La Siagi garantie votre accès au crédit

La Siagi est une structure associative créée par les chambres des métiers, visant à favoriser l’accès au crédit bancaire aux artisans.La Siagi agit en apportant une garantie aux banques que vous sollicitez pour vos prêts.

La Siagi évalue et analyse tous les projets qui lui sont soumis afin d’identifier précisément ceux qui peuvent en l’état être financés et ceux qui devront être peaufinés afin d’envisager l’obtention d’un crédit bancaire.

La Siagi a mis en place de nombreux outils et services permettant d’envisager au mieux votre besoin en financement. Siagnostic est en quelques sortes un baromètre financier permettant de prévenir les risques et d’alerter l’entreprise artisanale en cas de difficultés. La Siagi aide au niveau de la médiation auprès des banques ou encore à la gestion d’une éventuelle procédure de contentieux en cas de difficultés de remboursement de vos échéances. Enfin, la Siagi propose aux banques une garantie financière qu’elle gère grâce à un fond de garantie mutuel.

Quelques conseils

Afin d’obtenir un financement il sera la plupart du temps indispensable de pouvoir justifier d’un apport personnel. ce dernier augmentera la confiance de vos financeurs et vous permettra de financer votre fond de roulement.

En dehors des crédit bancaires, vous pouvez également accéder à des prêts d’honneurs (renseignements auprès de votre chambre des métiers), des avances remboursables (le plus souvent ce sont des aides départementales ou régionales, renseignements auprès de votre chambre des métiers) et diverses exonérations sociales et fiscales. L’obtention de ces diverses aides est assujettie à votre situation sociale, votre localisation et aussi à la nature de votre projet.

Sachez également que la Siagi n’est pas le seul organisme à favoriser l’accès au crédit immobilier, c’est également le cas de l’agence OSEO ou encore de la SOCAMA.

En savoir Plus

Dans la même rubrique

  • Votre immobilier L’assurance immobilière est obligatoire, mais assurez-vous d’avoir une bonne couverture concernant les biens immobiliers dont vous êtes propriétaire ou locataire. Que ce soit une (...)
  • Avant de commencer il va vous falloir comprendre qu’il n’existe pas de convention collective propre à l’artisanat dans son ensemble, mais que diverses conventions relatives à des métiers spécifiques (...)
  • Nos amis des gites d’Occitanie* nous avertissent aujourd’hui du fait que le ministre des finances a apporté des précisions quant au régime fiscal des locations meublées qui visiblement serait donc (...)
  • Chaque entreprise est différente, et chaque repreneur également. C’est pourquoi le vendeur comme l’acheteur doivent avant tout négocier. Pour cela, il faut s’entourer de professionnels (notaire, (...)
  • Aujourd’hui, 40% des Français estiment que le bruit est une source de stress et d’anxiété. Faire appel à un spécialiste de l’isolation phoniqueest essentiel afin de trouver les solutions performantes et (...)
  • Nous avons déjà traité le sujet des assurances pour artisans mais dans cet article nous avons souhaité aborder quelques spécificités des contrats d’assurances, notamment les contrats multi conducteurs (...)