L’isolation phonique de la maison : pourquoi et comment l’effectuer ?

mardi 27 octobre 2020

L’isolation phonique de la maison, effectuée correctement, peut nous éviter bien des soucis. Les nuisances sonores constituent la principale raison pour laquelle 16% français souhaiteraient quitter leur habitation pour un endroit plus calme. C’est ce qui ressort d’une étude du Baromètre Qualitel. Un problème qui devrait pourtant être solutionné de la plus simple des manières : en renforçant l’isolation phonique de la maison. Mais encore faut-il savoir identifier les origines des bruits pour pouvoir les bloquer à la source.

L’isolation phonique de la maison : quel est son niveau d’importance ?

La visée première de l’isolation phonique d’un logement est de bloquer les nuisances sonores venant du dehors. Elle se pratique aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur, pour que les bruits générés par les uns ne viennent pas nuire au confort des autres. Pour empêcher les bruits de se transférer d’une pièce à l’autre, il est donc essentiel de traiter les points sensibles. Ce sont :

Les parois vitrées

L’ isolation des parois ou surfaces vitrées a un grand pouvoir atténuant sur les bruits extérieurs d’origine aériens. Ce sont, entre autres, les sons provenant de la rue ou du jardin.

Les murs et les cloisons

L’isolation de ces postes a une grande incidence sur le blocage des ondes sonores d’origine aérienne, provenant aussi bien de l’intérieur que de l’extérieur.

Les portes

L’isolation de ces ouvertures contribue à empêcher les sons de se propager d’une pièce à l’autre. C’est le cas par exemple des bruits de télé ou de radio.

Les planchers intermédiaires

L’isolation des planchers bas ou des sols concernent notamment les bruits solidiens, qu’on appelle aussi bruits de chocs. Les bruits de pas, les objets déplacés sont des exemples de bruits solidiens. Mais l’isolation des planchers est aussi cruciale pour s’isoler phoniquement des bruits d’un étage à l’autre.

Quelle technique d’isolation phonique s’adapte mieux à la maison ?

Il est essentiel de comprendre comment fonctionne l’ isolation phonique du logement ou d’une maison avant de faire ses choix. La propagation du son se fait dans l’air, par vibration. Une raison pour laquelle les parois internes tendent à transmettre le bruit, plus ou moins, en fonction de la densité des matériaux qui les constituent. Grâce à sa masse conséquente, une paroi en pierre, lourde et épaisse, protège bien contre la propagation des bruits. Il peut donc être une arme infaillible contre les nuisances sonores. A défaut de ce type de parois, il va falloir procéder à l’isolation phonique de la maison basée sur le principe de la masse-ressort-masse, sous peine de devoir subir les méfaits des nuisances des sons.

Cette technique s’avère être une excellente alternative aux parois lourdes. Cela consiste au doublage des parois entre lesquelles on doit veiller à laisser une sorte de ressort, au moyen d’un isolant souple ou simplement de l’air. C’est ce ressort qui va empêcher la propagation du son à la seconde paroi. Parallèlement, il faut également veiller à laisser la structure étanche et effectuer l’isolation en continu. Faute de quoi, des ponts thermiques et phoniques vont se créer.

Isolation phonique de la maison : les solutions envisageables

La composition et les caractéristiques d’un matériau isolant a certainement une incidence sur l’isolation phonique de la maison. La loi de la masse veut que plus un matériau est lourd ou possède une densité importante, plus il aura une capacité isolante supérieure. Les indicateurs de performances d’un isolant sont son indice Rw qui doit être au mieux supérieur, son indice Lw qui agit sur les bruits de choc. L’indice Aw de l’isolant indique son pouvoir absorbant.

Pour isoler les murs et les cloisons, optez pour des panneaux sandwich (entre 2 cloisons ou contre-cloisons maçonnées), un isolant sur ossature métallique ou des plaques de plâtre. Pour les sols, il est possible de mettre en place un faux plafond avec un isolant intégré ou des dalles flottantes. Pour les menuiseries, les châssis disjoints vont réduire la diffusion des bruits aériens. Côté vitre, le double vitrage à isolation renforcée ou asymétrique est naturellement à privilégier.

Ne passez pas à côté

  • Bâtiment / TP Isolation

    Des bâtiments bien isolés réduisent la consommation d’énergie en gardant la chaleur à l’intérieur pendant l’hiver et à l’extérieur pendant l’été. L’isolation contribue également à réduire le bruit qui (...)

A voir aussi sur le site

Dans la même rubrique

  • Sans oublier de respecter les consignes de sécurité (couper l’alimentation électrique durant vos travaux), en lisant cet article, venez découvrir les bases pour installer une applique murale. (...)
  • Les propriétaires qui cherchent à augmenter la valeur de leur maison profitent de la durabilité et de la facilité d’entretien lorsqu’ils optent pour un comptoir en granit. Le granit est la pierre la (...)
  • Poser un survitrage sert à améliorer l’isolement thermique et phonique d’une fenêtre. Mais est-ce suffisant ? Quels types de survitrage choisir ? Avantages et inconvénients du survitrage Le (...)
  • Votre avez un projet de construction d’une maison ou juste le remplacement du toit de votre habitation actuelle ? Dans les 2 cas, le choix du type de toiture est déterminant dans cette nouvelle (...)
  • L’enfant de votre voisin vient peut-être de commencer des cours de batterie. Vos voisins d’en haut apprennent les claquettes modernes et la personne en dessous aime écouter la musique à plein volume. (...)
  • Ces dernières années nous avons pu constater que de plus en plus d’entreprises faisaient le choix de se diriger vers l’acquisition d’équipements d’occasions. Il semblerait que la crise économique en (...)