Quels sont les différents moyens de production d’électricité en France ?

mardi 28 avril 2020

Le secteur de l’électricité en France est largement dominé par le nucléaire, qui représente encore aujourd’hui 70,6% de la production totale (2019), tandis que les énergies renouvelables et les combustibles fossiles représentaient respectivement 21,5% et 7,9% en 2019. Investie dans le nucléaire de longue date, la France détient la plus grande part de l’électricité nucléaire dans le monde. Le réseau électrique français fait partie du réseau synchrone de l’Europe continentale et compte parmi les plus grands exportateurs nets au monde et le plus important fournisseur électricité en Europe.

La production brute d’électricité française était de 537,7 TWh (térawattheures) en 2019, en légère baisse depuis le début des années 2000 (2% de moins qu’en 2018 ; 570 TWh produits en 2008). La France fait partie des plus importants producteurs d’électricité au monde et est, derrière les USA, le 2e producteur mondial d’électricité nucléaire. En termes de part du nucléaire dans la production nationale totale d’électricité, la France a de loin le pourcentage le plus élevé de tous les pays du monde. Mais bien que le nucléaire reste très important, son niveau de production tend à progressivement baisser, en faveur des énergies renouvelables. Nous vous proposons dans cet article un bilan global sur la production d’électricité en France.

L’énergie nucléaire

electricité nucléaire

La France compte 58 réacteurs nucléaires en exploitation, fournissant 63 130 Mw(e), et un réacteur EPR en construction sur le site de Flamanville. Les centrales nucléaires représentent 70.6% de la production totale d’électricité française en 2019 (71,7 % en 2018), et plus de 92 % de l’électricité française provient de sources à faible émission de carbone (nucléaire et renouvelable). La stratégie de développement du nucléaire est liée aux objectifs fixés par la loi sur la transition énergétique pour une croissance verte (ETGGA) et le plan énergétique pluriannuel (MEP), dont le projet a été publié en janvier 2019. La mise en œuvre future du plan dépendra notamment de l’évolution du secteur des énergies renouvelables et des critères liés à la sécurité d’approvisionnement.

La France retraite ses déchets nucléaires pour récupérer du plutonium et de l’uranium qui seront utilisés comme combustible supplémentaire. Les produits de fission sont stockés dans l’installation de La Hague jusqu’à ce qu’un dépôt géologique profond pour les déchets de haute activité puisse être construit. Un dépôt pour les déchets nucléaires de faible activité et de moyenne activité à vie courte est déjà opérationnel.

L’énergie hydraulique

La France, qui est l’un des plus grands producteurs d’électricité au monde, dépend comme nous l’avons vu, très largement de l’énergie nucléaire. Bien que les énergies renouvelables aient généralement été lentes à décoller, la France utilise historiquement un volume important d’énergie hydroélectrique pour produire de l’électricité, avec une part de production d’environ 11,2% du volume global de production électrique (2019).

En 2018, la France était classée 3e en Europe pour sa production hydroélectrique avec 11 % du total continental, derrière la Norvège et la Turquie. La capacité hydroélectrique totale installée est d’environ 25,5 GW provenant des quelques 2 400 centrales hydroélectriques du pays. Avec une production hydroélectrique annuelle de 69 TWh, la France se classe au 10e rang mondial. Afin d’accroître l’utilisation des ressources énergétiques renouvelables, la France cherche à augmenter la capacité hydroélectrique d’au moins 3 000 MW d’ici 2020. Actuellement, il y a environ 330 MW de capacité hydroélectrique en phase de construction.

En raison des chaînes de montagnes des Alpes, des Pyrénées et du Massif central, le secteur hydroélectrique en France a un grand potentiel avec environ 120 000 GWh. Bien que ce potentiel ait déjà été exploité dans une très large mesure, il reste encore un potentiel commercial estimé à environ 91 TWh/an. Ce potentiel provient en grande partie de la petite hydroélectricité et des centrales hydroélectriques à accumulation par pompage, ainsi que de la réhabilitation des installations existantes.

L’énergie éolienne

énergie éolienne

Avec 1 548 MW nouvellement connectés au réseau en 2018, la France devra porter ses nouvelles installations à 2 000 MW par an pour atteindre son objectif de 34 GW de capacité totale installée d’ici à 2028. Les conclusions du groupe de travail sur l’énergie éolienne devraient permettre d’améliorer le cadre réglementaire et d’accélérer le développement de l’énergie éolienne en France. De plus, en encourageant l’introduction de turbines plus grandes et plus efficaces, il sera possible de mettre en service davantage de sites. La production d’électricité issue de l’énergie éolienne est de 6,3% de la production globale en 2019, en augmentation de plus de 20% sur l’année précédente. Ce niveau de production permet à l’énergie éolienne de figurer comme étant la principale source d’énergie renouvelable en France.

L’énergie solaire

Le parc solaire connait comme l’énergie éolienne une croissance considérable, même si selon certains elle reste encore insuffisamment exploitée. Aujourd’hui, la France disposerait d’une puissance totale d’électricité issue du solaire photovoltaïque de 8.684 MW (X2 depuis 2012). L’énergie solaire continue progressivement à battre des records de production en été comme en hiver. Elle représente en 2019, 2,2% de la production globale.

Les bioénergies

Biogaz, biomasse, déchets ménagers ... on en parle peu mais la France exploite bien les bioénergies. Elles représentent une part assez mince de la production globale d’électricité, mais ne cessent aussi d’augmenter. Au cours de l’année 2019, elles représentent tout de même 1,6% de la consommation électrique des français.

Les combustibles fossiles

La France a importé 22 mégatonnes (Mt) de produits pétroliers tous usages en 2014, ce qui en fait le premier importateur net de pétrole fossile d’Europe et le quatrième au monde, derrière le Japon (29 Mt), Singapour (26 Mt) et l’Indonésie (23 Mt). Il faut toutefois noter que contrairement à ces pays, nous n’utilisons presque plus de pétrole pour produire de l’électricité. Notons toutefois que cette production représente 0.4% du total et que bien qu’assez basse, elle reste en hausse.

Les autres combustibles fossiles utilisés pour produire de l’électricité sont le charbon (0,3%) qui n’aura légalement plus lieu d’être à partir de 2022 et enfin le gaz, qui reste en France encore aujourd’hui un important mode de production électrique avec 7,2% de la production globale.

La France est le premier exportateur net d’électricité en Europe en 2019

La France a été le premier exportateur d’électricité en Europe en 2019 grâce à l’importance de sa production nucléaire.

Le rapport sur le marché européen des interconnexions de l’analyste de données énergétiques EnAppSys, basé au Royaume-Uni, montre que la France a eu des exportations nettes totales de 39,4 TWh pendant la période du 1er janvier au 30 novembre.

Il attribue le niveau élevé des exportations nettes aux volumes importants de production nucléaire en France, les faibles coûts marginaux associés à ce type de source d’énergie le rendant attractif pour l’ensemble du marché européen.

Ne passez pas à côté

  • Dépannage Electricite

    Électricien dépannage urgent à domicile Un court circuit, quelque chose ne marche plus ? Dépannage urgent pour vos problèmes d’électricité ... Des résultats garantis : dépannage électricité ou (...)
  • Bâtiment / TP Electricité

    Les électriciens installent et entretiennent tous les systèmes électriques et d’alimentation de nos maisons, de nos entreprises et de nos usines. Ils installent et entretiennent le câblage et (...)

A voir aussi sur le site

  • Le futur des panneaux photovoltaïques

    Pendant de nombreuses années l’installation de panneaux photovoltaïques faisait l’objet d’aides particulièrement attractives pour le particulier comme pour les professionnels. Entre les grilles (...)
  • La technologie d’éclairage LED

    La technologie d’éclairage LED constitue actuellement un incontournable. Ses nombreux avantages et ses caractéristiques lui permettent, en effet, d’être plus adapté au mode de vie actuel. Si vous ne (...)
  • Poser une applique murale

    Sans oublier de respecter les consignes de sécurité (couper l’alimentation électrique durant vos travaux), en lisant cet article, venez découvrir les bases pour installer une applique murale. (...)
  • Choisir un artisan pour l’éclairage domestique

    L’éclairage domestique fait partie des principaux outils qui assurent le bien-être au sein d’une habitation. Quand survient un dysfonctionnement du système d’éclairage ou lorsque arrive le moment de (...)

Dans la même rubrique

  • Une maison écologique ou durable est un logement qui utilise efficacement les ressources et l’énergie avec un impact minimal sur l’environnement. Le principe prépondérant du logement durable est de (...)
  • Plus de 30 millions de tonnes de déchets de chantiers de bâtiment et 280 millions de tonnes de déchets des travaux publics (majoritairement des déblais), dont les 2/3 sont recyclés, sont produites (...)