La circulaire du 15 février 2000 relative à la planification des déchets de chantier rappelle notamment que la déconstruction sélective et le tri préalable constituent la meilleure façon de gérer les déchets de chantier car elle permet d’envisager le recyclage et une élimination dans les filières adaptées.

Les stockages de déchets inertes sont mieux encadrés depuis la création d’un régime d’autorisation spécifique dans le cadre du code de l’environnement. Ces autorisations sont délivrées par le préfet, après une procédure simple et rapide.

Les déchets inertes sont composés essentiellement de déchets provenant des chantiers du bâtiment et des travaux publics et des activités industrielles dédiées à la fabrication de matériaux de construction. La réutilisation et le traitement de ces déchets doivent être encouragés dès lors qu’ils sont possibles. Cependant, suivant les conditions techniques et économiques (absence de marché, faible valeur des granulats naturels rendant prohibitive l’utilisation de matériaux recyclés...), certains déchets ne peuvent être réutilisés ou recyclés ; ils doivent ainsi être éliminés dans des installations de stockage. En tout état de cause, la déconstruction sélective et le tri préalable sont la meilleure façon d’éliminer les déchets dans des filières adaptées comme cela est rappelé dans la circulaire interministérielle du 15 février 2000, relative à la planification des déchets de chantier.

En savoir plus : http://www.ecologie.gouv.fr/
Source : batiweb