Denis Mampuya, l’art du recyclage

jeudi 13 juillet 2006

Denis Mampuya dévoile ses œuvres au premier étage de l’office de tourisme de Saint-Leu. Avions, péniches, cases... De nombreux objets sont ainsi exposés avec cette particularité : ils sont tous conçus avec des matériaux recyclés (cartons, emballages ou jeux à gratter...). Une bonne dose de surprise.

Denis Mampuya Mavuluka

du Mercredi 05 Juillet au Samedi 29 Juillet
cet évènement aura lieu à : Saint Leu(Ouest)
Office de Tourisme de Saint Leu
Infos : 0262 34 63 30

Le Queen Mary II “Millionnaire”, la péniche “Astro” ... Bienvenue dans le monde de Denis Mampuya, roi de la récup’. A son actif, pas moins de 120 maquettes et des marques quelconques qui apparaissent inopinément. Et construites pêle-mêle depuis des années, avec ce qui lui tombe sous la main. “Je récupère les tickets par terre”, explique cet éducateur sportif. Des cars lontan bidouillés avec des capsules de canettes, une réplique de stade, la tour de la TV de Moscou... L’artiste offre un large panel d’inspirations. “Avec la maison du volcan, le Queen Mary II, la tour Eiffel et l’église de Saint-Leu, j’ai remporté les prix patrimoine et humour en 2004 à Paris”, souligne-t-il. Le jury a particulièrement apprécié la construction de la Tour Eiffel avec quelque 200 jeux à gratter.

La tour Eiffel... sans escaliers

Le décalage entre le monument et la matière première a particulièrement touché le jury. D’où la récompense. Évidemment, Denis est un féru de modélisme, donc de minutie. Il consacre de nombreuses heures à la confection de ses assemblages. “Le Queen Mary II m’a demandé trois mois de travail. Dessous, il y a même des tickets gagnants”, explique-t-il, l’air rieur. Devant la célèbre tour parisienne sur laquelle il est resté concentré environ 160 heures, il avoue : “Je ne la referai pas...”. El poursuit : “Regardez, il n’y a pas d’escaliers”. Un détail que personne n’avait remarqué. “En général, je respecte la réalité à 50, 60 %. Les 40 % restants, on ne les voit pas !”, confie-t-il, avec détachement. Comme un clin d’œil amical, Denis s’amuse aussi à reproduire des cases d’amis. Ainsi, une jeune hôtesse de l’office de tourisme a désormais le privilège de voir sa maison figurer à côté du majestueux Temple du Soleil, dont l’original se trouve à Pékin. Pour clôturer cette belle brochette, non loin de là s’imposent des baraques cossues sud-africaines. La nature est également utilisée dans cet artisanat. De la canne, du bananier, du palmiste ou encore de la roche de volcan trouvent ainsi leur place, dans de multiples usages. Ça vaut le détour et c’est jusqu’au 29 juillet à l’office de tourisme de Saint-Leu.

Source : D.F.B 13/07/06
OT Saint Leu : Rue Général Lambert 97436 Saint Leu
Tél : 02 62 34 63 30 Fax : 02 62 34 96 45 Infos : 0262 34 63 30

Dans la même rubrique

  • On estime le marché des objets d’art en Roumanie à 2 000 000 d’euros.On estime le marché des objets d’art de Roumanie à deux 000 000 d’euros. Ce marché a progressé d’une façon relative constante, de 15 à (...)
  • Hommage à un grand sculpteur du XXeme siecle mort en 1942 : Julio Gonzalez Galerie Libéral-Bruant : 1, rue de la Perle (IIIe) tél. : 01.42.77.96.74. Il fut le premier à utiliser le fer dans la (...)
  • Exposition photo du 23 juin au 17 août.Parce que la photographie de vacances dépasse l’anodin quand la mise en scène et le regard photographique l’interprètent, l’œil ouvert vous propose une exposition (...)
  • Après une première séquence en 2004, où les artistes questionnaient la place de l’urbanisme, de l’architecture et de l’environnement social dans nos sociétés contemporaines, « Vidéos Séquence 2 » est née (...)