Julio Gonzalez à la galerie Libéral Bruant

lundi 30 janvier 2006

Hommage à un grand sculpteur du XXeme siecle mort en 1942 : Julio Gonzalez
Galerie Libéral-Bruant : 1, rue de la Perle (IIIe)
tél. : 01.42.77.96.74.

Il fut le premier à utiliser le fer dans la sculpture, ce qui impressionna Picasso. Au départ, Julio Gonzalez voulait pourtant devenir peintre. C’est dans ce but qu’il se rend à Paris en 1900. Mais sa formation est celle d’un artisan forgeron d’art et orfèvre. Une tradition familiale. Trois rencontres vont être déterminantes dans son cheminement artistique : Gargallo, Manolo et Picasso. Artistes qui se réunissent et exposent au café El Quatre Gats à Barcelone. Dans les années 30, Julio Gonzalez s’exprime pleinement à travers une sculpture fortement influencée par le cubisme. Il impose une forme en équilibre constant dans l’espace, à laquelle s’ajoute une certaine volupté. Picasso, toujours, va le faire progresser vers une sorte de collage en sculpture, un jeu d’assemblages d’objets trouvés. La figure humaine tend à disparaître, les formes humaines deviennent de plus en plus stylisées. Mort en 1942, Julio Gonzalez aura une grande influence sur les sculpteurs d’art moderne.

De l’orfèvrerie à la sculpture

L’art de Julio Gonzalez est le résultat d’un long cheminement. Au départ, c’est un artisan. Le fer et les autres métaux sont présents très tôt dans sa vie, puisque son père est orfèvre et forgeron d’art. Comme son frère Joan, il travaille, dès l’âge de 15 ans, dans la forge familiale. Cet apprentissage et la grande maîtrise technique qu’il lui apporte aura une influence importante sur sa façon de travailler le métal dans la sculpture. En 1918, il ira même travailler dans les usines Renault pour apprendre la soudure autogène.

Il crée des pièces d’orfèvrerie, souvent inspirées de l’art nouveau, qui sont remarquées dans les grandes expositions d’art décoratif. A 16 ans à peine, il expose à l’exposition internationale d’art appliqué de Barcelone.

Déjà, il rêve de devenir peintre ou sculpteur et fréquente le jeune milieu artistique barcelonais. Dès 1897, il rencontre Picasso, au café El Quatro Gats. Quand il se consacrera largement à la sculpture, il continuera à créer des bijoux.

Toute une série de ces pièces d’orfèvrerie, des débuts ou plus tardives, fleurs, bagues, boucles, pendentifs, colliers, sont exposées au Musée Maillol, illustrant les débuts de l’artiste.

Julio González (Julio Gonzales, dit)
Nationalité espagnole
Né le 21 septembre 1876 à Barcelone (Espagne)
Décédé le 27 mars 1942 à Arcueil (Val-de-Marne)

Ne passez pas à côté

  • Métiers d’art Sculpture

    Branche des arts visuels, la sculpture est un art tridimensionnel fait de moulage, de moulage, de soudure et de sculpture sur divers supports, dont la pierre, le métal, le bois, l’argile et (...)

Dans la même rubrique

  • Après une première séquence en 2004, où les artistes questionnaient la place de l’urbanisme, de l’architecture et de l’environnement social dans nos sociétés contemporaines, « Vidéos Séquence 2 » est née (...)
  • Exposition photo du 23 juin au 17 août.Parce que la photographie de vacances dépasse l’anodin quand la mise en scène et le regard photographique l’interprètent, l’œil ouvert vous propose une exposition (...)
  • Denis Mampuya dévoile ses œuvres au premier étage de l’office de tourisme de Saint-Leu. Avions, péniches, cases... De nombreux objets sont ainsi exposés avec cette particularité : ils sont tous conçus (...)
  • On estime le marché des objets d’art en Roumanie à 2 000 000 d’euros.On estime le marché des objets d’art de Roumanie à deux 000 000 d’euros. Ce marché a progressé d’une façon relative constante, de 15 à (...)