Comment gérer l’acoustique d’une usine agroalimentaire ?

vendredi 25 octobre 2019

Première industrie nationale en termes de chiffre d’affaires, l’agroalimentaire regroupe une grande variété d’entreprises dont les processus industriels nécessitent l’utilisation de machines bruyantes. En outre, la construction des locaux ainsi que les installations d’équipements dans l’industrie agroalimentaire sont par nature très réfléchissantes, ce qui cause des nuisances sonores ayant d’énormes conséquences sur les travailleurs. Quelles sont les solutions acoustiques efficaces pour limiter durablement les nuisances sonores dans ce secteur d’activité ? Réponse dans la suite.

Pourquoi est-il important de faire le traitement acoustique d’une usine agroalimentaire ?

Faire un traitement acoustique en Bretagne et en France en général, est très important notamment dans le secteur industriel. En effet, fréquenter régulièrement un espace réverbérant comme l’est typiquement une usine agroalimentaire, avec des bruits souvent assourdissants, peut être très dangereux.

Ainsi, les travailleurs qui s’exposent de manière prolongée aux nuisances sonores excessives créées par les différents équipements de l’industrie agroalimentaire, courent de grands risques sanitaires. La conséquence la plus évidente à terme, sera l’altération inévitable des fonctions auditives, laquelle entraînera une surdité bilatérale définitive.

Mais les problèmes d’acoustique ne nuisent pas qu’aux salariés. En France, le fait de ne pas procéder à des travaux d’insonorisation sur le lieu de travail, expose l’employeur à des sanctions juridiques. De même, toute surdité causée par une exposition au bruit au travail, est considérée comme une maladie professionnelle. Il reviendra donc à l’employeur de prendre en charge le salarié concerné à travers le paiement d’indemnités.

Toutes ces raisons rendent essentiel le traitement acoustique dans une industrie agroalimentaire. Il faudra toutefois faire recours à des professionnels pour étudier les besoins acoustiques de l’usine et prendre les mesures nécessaires pour y réduire les nuisances sonores.

Pourquoi opter pour le capotage pour gérer l’acoustique dans une usine agroalimentaire ?

Comme précédemment évoqué, le traitement acoustiqueen Bretagne ou ailleurs est d’une grande importance dans les usines agroalimentaires. En général, lorsque les salariés réalisent des opérations manuelles, ils le font à proximité de machines et d’équipements assez bruyants. Pour les protéger de ses bruits dangereux pour leur santé et faciliter leur quotidien, il est recommandé de procéder à un capotage.

Largement utilisé pour l’acoustique dans l’industrie agroalimentaire, le capotage est une technique qui a pour objectif d’empêcher la transmission des bruits émis par les machines. Aussi appelé encoffrement acoustique ou enceinte insonorisante, il s’effectue à l’aide d’une mousse d’insonorisation, un composant compact et le plus souvent alvéolé (plus de détails sur Gataka).

Isolation phonique

Le capotage évite donc de réaliser des modifications importantes de la machine bruyante et constitue un investissement durable puisqu’il conserve son efficacité dans le temps.

Comment réduire les bruits industriels grâce aux plafonds et panneaux muraux acoustiques ?

Outre l’utilisation d’une mousse insonorisante, il est également possible d’installer un plafond acoustique suspendu dans une industrie agroalimentaire. Ce dernier a généralement une ossature en acier galvanisée non-visible et sert pour faire une isolation ou de la correction acoustique.

Cependant, de nombreux environnements industriels ne sont pas compatibles avec les plafonds acoustiques suspendus classiques. Il est alors possible d’utiliser des baffles ou des panneaux muraux absorbants, solution acoustique en Bretagne et dans toute la France. Ces dispositifs permettent d’absorber efficacement le bruit sans effectuer de travaux ou de modifications importantes dans le local. Ils sont très efficaces dans le domaine de la correction acoustique et peuvent être posés au mur ou en séparation de pièce.

Ces solutions d’isolation acoustique permettent une atténuation du niveau de décibels dans une industrie agroalimentaire allant de 15 à 40. Pour garder une certaine esthétique des locaux, il est envisageable d’appliquer une couche de peinture époxy sur les panneaux isolants.

Dans la même rubrique

  • Quel est le meilleur placement financier qu’un artisan puisse faire ? La meilleure façon de le savoir, c’est de suivre les cours et conseils sur meilleur-placement-capital.com. Contrairement aux (...)
  • TRÈS PETITES ENTREPRISES EN RÉGIME MICRO : à compter de 2006, suppression de la déclaration n° 2042 P ... Jean-François Copé, ministre délégué au Budget et à la Réforme de l’État, porte-parole du (...)
  • Il vous arrive peut être de temps en temps dans un cadre professionnel, associatif ou personnel de louer une salle pour un évènement. Ça m’est arrivée très récemment et suite à une expérience (...)
  • Les accidents et blessures au niveau des pieds représentent selon la sécurité sociale, près de 7% des sièges de lésion des accidents du travail. De fait, pour se protéger des écrasements, perforation, (...)
  • Votre immobilier L’assurance immobilière est obligatoire, mais assurez-vous d’avoir une bonne couverture concernant les biens immobiliers dont vous êtes propriétaire ou locataire. Que ce soit une (...)