Le carrelage, guide pratique

lundi 16 août 2021

De tous les styles et de toutes les couleurs, du sol au mur, de la cuisine à la chambre, les carreaux de carrelage trouvent leur place dans toute la maison. Rappelons tout d’abord que le terme carrelage désigne l’action de carreler, de poser des carreaux ou des pavés. Ce matériau naturel utilisé depuis des siècles, est apprécié pour sa longévité, sa solidité et son très grand potentiel décoratif. Aujourd’hui, il existe une très large gamme de carreaux, travaillés de façon artisanale ou industrielle.

Le carreau de carrelage se présente sous diverses formes, d’une épaisseur de 6 à 16 mm pour les céramiques et de 1,5 à 2 cm pour les pierres naturelles, il peut être en pierre, en marbre ou en céramique. Qualitativement et économiquement parlant, c’est le carreau céramique qui est le plus adapté aux besoins des particuliers, le pavé étant utilisé pour la voirie.

Artisanat-de-france.fr vous propose dans cette rubrique de trouver de nombreuses informations pour connaître et bien choisir votre carrelage. Des différents types de carreaux en passant par les différents modes de pose, une fiche complète pour vous guider dans votre démarche travaux.

Quel carrelage pour quelle application ?

Ce tableau fait la synthèse des carreaux disponibles en précisant leur utilisation ainsi que les avantages et inconvénients de chacun.

CarrelageApplicationTypeAvantagesInconvénients
Mural Salle de bain, cuisine Faïence Hydrofuge Fragile
Sol intérieur Toutes pièces de la maison Travertin, pierre blanche, marbre, granit, terre cuite Résistant au passage (selon qualité) Ne résiste pas au gel
Sol extérieur Terrasse Pierre, terre cuite (spéciale extérieur), pavé, granit, marbre Hydrofuge, résistant au passage, résistant au gel, anti-dérapant Moins de choix de coloris

Voir aussi : Peinture sur carrelage

Les différents types de carreaux

Selon leurs constituants et les techniques de cuisson utilisées, les carreaux de carrelage ont des résistances mécaniques très variables.

Types de carreaux céramiques : terre cuite, faïence, grès

Terre cuite. Fabriqués à partir d’un mélange d’argiles calcaires plus ou moins fondantes cuit à 900°C, ces carreaux possèdent une structure exempte de toute vitrification. Du jaune clair au brun foncé, avec une absorption d’eau de 10% en moyenne, il est vivement conseillé de les traiter à l’huile de lin ou à la paraffine avant utilisation. Les carreaux en terre cuite sont très souvent de fabrication artisanale et doivent être imperméabilisés pour être installés dans la cuisine ou la salle de bain. Ces carreaux sont poreux et donc conseillés pour l’intérieur.

Faïence. Il y a quelques années, ces carreaux étaient bi-cuisson, c’est-à-dire que le support, composé d’une poudre à base de Kaolin était d’abord cuit à environ 1100°C, puis ensuite décoré et émaillé en une ou plusieurs passes et cuit une seconde fois à température plus basse. La technologie a obligé presque tous les fabricants à opter pour la mono-cuisson, support, décor et émail étant cuits en une seule opération. Ces carreaux offrent une infinité de possibilités de décoration, à la main, en sérigraphie ou en décalcomanie et leur gamme de couleurs est très large.

Utilisation murale uniquement, principalement dans la cuisine et la salle de bain car ces carreaux sont plus fragiles que les carreaux en grès.

Grès. Les carreaux sont composés d’argile avec adjonction d’autres matériaux. Ils possèdent une très grande durabilité, résistent au gel et conviennent tant à l’intérieur qu’à l’extérieur. Les températures et techniques de cuisson leurs confèrent des duretés variables :

  • Grès cérame (non vitrifié), cuit à 1300°C. Les carreaux n’ont pas de couche d’émail et ont un aspect plus sobre. La gamme de couleurs est un peu plus restreinte que celle des carreaux de grès vitrifié.
  • Grès étiré, à porosité pratiquement nulle. Ces carreaux réalisés en argile sont légèrement plus bruts, et leur finition n’est pas aussi délicate que les autres carreaux de grès.
  • Grès émaillé (vitrifié) cuit à 1000°C. Ils disposent d’une couche d’émail sur une face et ont le même aspect que les carreaux de faïence mais leur résistance est beaucoup plus élevée.

Types de pierre naturelle : granit, marbre, pierre blanche, pierre bleue et travertin

On distingue des milliers de types de pierres naturelles en fonction de la provenance, de la texture, du processus géologique, de la couleur, etc. Elles peuvent être réparties en trois grandes catégories : granit, marbre et pierre blanche

Le granit. C’est le type le plus dur, le plus résistant mais aussi le plus cher des pierres naturelles. Il est issu d’une roche éruptive, provenant du magma solidifié des volcans. Cette pierre est peu ou pas poreuse et se dégrade peu sous l’effet de substances acides ou autres éléments chimiques. Il peut être de couleur claire, gris pâle, rougeâtre, verdâtre, bleutée ou d’aspect tacheté.

Le marbre. Le marbre est légèrement moins solide et résistant à l’usure que le granit. Il ne peut être (en général) placé à l’extérieur en raison de sa surface poreuse ; un bon entretien s’impose donc. Composé en grande partie de minéraux, il peut, contrairement à la pierre blanche, être poli.

La pierre blanche. Elle est composée d’un calcaire fusionné et durci, néanmoins, c’est une pierre très tendre. Elle a la réputation d’être un type de pierre naturelle chaleureux. C’est un type de pierre qui n’est pas poli, mais adouci. Certains types sont très poreux et ne conviennent donc pas pour une utilisation extérieure

La pierre bleue. Cette pierre peut être travaillée de diverses manières et convient par conséquent à de nombreuses applications (comme les seuils de portes, la plinthe en bas d’un mur enduit, divers revêtements, etc.). Elle s’utilise à l’intérieur ou à l’extérieur et sa couleur varie du gris clair au noir, en fonction de la finition choisie. Cette pierre est facile d’entretien et appartient à la catégorie des marbres.

Le travertin. Le travertin est une pierre qui, au naturel, comporte de petites cavités. C’est pour cela que vous la trouverez souvent mastiquée (pourvue d’un coating) dans le but de boucher ces petites cavités. La gamme de couleur du travertin va du gris au jaunâtre. Il fait lui aussi partie de la catégorie des marbres.

Les modes de pose du carrelage

Le mot calepinage désigne la façon dont les carreaux vont être placés. Un professionnel vous conseillera dans la façon de disposer les carreaux et saura établir un calepinage harmonieux, évitant des coupes disgracieuses aux entrées de pièces et le long des murs.

Les schémas ci-dessous montrent quelques possibilités de pose de vos carreaux.

mode de pose du carrelage

Avantages et inconvénients

Les avantages

Non toxique, le carrelage est un matériau parfaitement naturel, robuste et incombustible qui s’entretient très facilement. Solide et très hygiénique, il sait résister au temps et est relativement peu cher. Très esthétiques et facile à entretenir, les carreaux permettent de créer une infinité de décors, des plus sobres aux plus chatoyants.

Les inconvénients

Les sols carrelés sont plus froids que d’autres revêtements et les carreaux sont lourds à déplacer lors de leur achat. Le remplacement d’un carreau de carrelage cassé est un réel problème. Il faudra trouver le même carreau avec le même bain... et il y a toutes chances de ne pas retrouver le même bain plusieurs années après l’achat initial. Il est donc fortement recommandé de garder quelques carreaux lorsque vous achetez ou faites poser du carrelage.
Conseils

Les prix sont toujours indiqués au mètre carré, mais attention : les cartons de carreaux sont très souvent supérieurs à 1m², c’est pour cela qu’il faut convertir lors de votre achat le nombre de mètres carrés que comporte un carton et le multiplier par son prix.

Certains carreaux s’utilisent uniquement à l’intérieur, et d’autres sont plus adaptés pour l’extérieur, car résistants au gel et aux intempéries. Faites bien attention aux prescriptions sur les étiquettes.

Les normes

Différentes informations permettent au consommateur de choisir le type de carrelage adapté à l’emplacement dans lequel il sera installé.

Le classement UPEC. Il définit l’Usure, le Poinçonnement, la Résistance à l’Eau et aux produits Chimiques. Il est associé à une classe de 1 à 5 (5 pour la plus résistante). Il faut aussi tenir compte de la porosité du carreau. Les normes NF, le plus souvent associées au classement UPEC sous la forme NF-UPEC classent en plus les carreaux de céramique en fonction de leur mode de fabrication, carreaux étirés, pressés ou coulés ainsi que leur pourcentage d’absorption d’eau.

La qualité Premier Choix. Lorsque vous achetez du carrelage, sur tous les emballages premier choix, la marque du fabricant et le pays d’origine sont deux éléments que vous devez retrouver. Le choix et la nuance du coloris doivent être clairement indiqués. Les dimensions modulaires ou non d’un produit seront précisées.

Pour être classés Premier Choix, 95% des carreaux au moins, doivent être exempts de défauts visibles, susceptibles de nuire à l’aspect d’une zone importante de carrelage. Suivant les normes européennes, la couleur des inscriptions des emballages correspond obligatoirement au choix. Les emballages à impression rouge sont employés pour les carreaux de Premier Choix, les emballages bleus, correspondent aux produits de second choix.

La norme PEI. La résistance à l’abrasion est proportionnelle à la dureté de l’émail qui saura résister à l’usure provoquée par le cheminement ou par le frottement de corps mécaniques (chariots, etc.). Cette action d’usure par frottement est étroitement liée à la conjugaison des agents mécaniques (semelle en caoutchouc, semelle en cuir, ...) et abrasifs avec l’intensité du trafic. En respectant la norme EN ISO 10545-7, les carreaux se distribuent selon les cinq classes ci-dessous, suivant leur destination d’utilisation.

Classement PEI Trafic Résistance * Lieux
PEI 1 Léger (rarement sollicités) Inférieure ou égale à 150 cycles Salle de bain secondaire, chambre d’amis
PEI 2 Faible (faiblement sollicités) Comprise entre 150 et 600 cycles Salle de séjour, salle d’étude, salle de bain
PEI 3 Moyen (souvent sollicités) Comprise entre 600 et 1 500 cycles Entrée, cuisine, chambre d’hôtel
PEI 4 Intense (sollicitation relativement forte) Supérieure à 1 500 cycles Tous lieux et toutes pièces : restaurant, bureau, magasin, hôtel, maison individuelle
PEI 5 Très intense (sollicitation très élevée) Supérieure à 12 000 cycles Boutique, magasin, brasserie

* Pour établir le niveau de résistance, un disque abrasif est passé sur la surface décorative du carreau, qui correspond à un piétinement. On mesure le nombre de tours avant usure du carreau.

Pourquoi faire appel à un professionnel ?

De trop nombreuses personnes pensent que les carreaux de carrelage sont faciles à poser ! A bien poser ?

Faire un ragréage, utiliser un primaire, poser le carrelage, découper du carrelage pour les angles, jointoyer les carreaux ou encore bien choisir la colle sont autant d’exercices que le professionnel maîtrisera. Il vous conseillera et saura adapter chaque matériau avec son support. Il vous apportera une garantie dans le travail qu’il effectuera mais aussi en cas de problèmes. Profitez aussi de la TVA à 5,5% dans le bâtiment pour les constructions terminées depuis plus de deux ans, ce qui vous permet de réaliser vos désirs en économisant toujours plus.

Ne passez pas à côté

  • Bâtiment / TP Carreleur

    Les carreleurs sont les artisans s’occupant de poser du carrelage. Mais pas seulement car ils s’occupent aussi de tous les travaux ménagers pour la finition de certaines pièces, en particulier les (...)

A voir aussi sur le site

  • Nettoyage d’un comptoir en granit

    Les propriétaires qui cherchent à augmenter la valeur de leur maison profitent de la durabilité et de la facilité d’entretien lorsqu’ils optent pour un comptoir en granit. Le granit est la pierre la (...)
  • Le métier de carreleur, moquettiste

    Les métiers de carreleur et de moquettiste sont différents, mais ils sont tous les deux des soliers, souvent complémentaires, et devant travailler avec de nombreux autres corps de métier comme le (...)

Dans la même rubrique

  • C’est très rare que je rédige ce genre de billet mais là pour le coup je suis tellement satisfait du service proposé que je ne puis faire autrement. L’an dernier j’ai voulu remettre à neuf la façade de (...)
  • Qu’il s’agisse d’un magasin, d’un immeuble de bureaux ou d’un entrepôt, vous savez sans doute combien il est important de maintenir la propreté à l’intérieur de vos locaux commerciaux - mais qu’en est-il (...)
  • Poser un survitrage sert à améliorer l’isolement thermique et phonique d’une fenêtre. Mais est-ce suffisant ? Quels types de survitrage choisir ? Avantages et inconvénients du survitrage Le (...)
  • À l’usure du temps, les revêtements de votre salle de bain peuvent être endommagés et pas très esthétiques, mais vous êtes parfois réticent face à la nécessité de changer le revêtement des murs de votre (...)
  • Pour optimiser sa consommation de fioul et avoir un bon rendement, l’entretien de la cuve à fioul est primordial. Quelles que soient les méthodes choisies, il faut avoir conscience de l’importance (...)